Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 23:02

 

La matinée coule sur les sanglots avortés de Mélophine, tandis qu’Arcan se cogne aux préparatifs du réveille-matin : café, brioche tressée, confiture de reine claude, un seul œuf à la coque pour deux. Le plateau est bien garni. Arcan veille toujours à ses
petits-déjeuners, le seul repas de la journée qu’il honore. Mélophine, toujours recroquevillée, lui tend un sourire timide, se relève. Arcan ne laisse échapper aucune miette sonore : une porte claque, une voiture démarre, le pas feutré de la gardienne qui dépose le courrier. A l’étage au-dessus, chez Mélophine, le vide sonore exhale l’effroi de la veille.

 

Attablés, chacun étrangle son malaise, par d’humbles lampées de café. Leurs yeux se complicent dans leurs interrogations partagées.

-         Je crois que c’est calme là-haut. Je vais vérifier.

-         J’ai peur. Toutes ces coïncidences : ma voix, ton hypervision, notre rencontre, les événements de cette nuit et ce combat d’individus étranges, cachent une histoire qui nous échappe. Je ne peux rester seule… je viens avec toi.

 

La porte est fermée. Les deux félins, avec prudence, pénètrent dans une atmosphère chaotique. Une odeur de thym et d’origan embaume la chambre. Sur la table basse un verre renversé a laissé s’échapper un liquide collant, sucré. Au sol, des objets éparpillés rappellent le combat de la veille. Un nuage de fumée dans l’angle le plus sombre de la pièce, embrume la silhouette de Mijoty. De sa pipe d’ébène s’échappent des ronds de fumée bleuâtre. Son aura orangée interpelle Arcan.

-          Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? Que voulez-vous ?

-         Ne t’inquiète pas. Je ne vous ferai aucun mal. Je dois vous expliquer certaines choses. Les évènements d’hier ne sont pas pur hasard, mais une nécessité. Mais avant tout j’ai besoin de ton aide. Mon coude est déboité. J’ai pensé que tu pourrais…

-         Ca suffit vos conneries. Sortez de chez nous avant que j’appelle les flics.

-         Calme-toi. Bon, je me présente déjà. Je suis Mijoty, Présidente de la Haute Cour de la « Communauté Internationale Chance et Sortilèges », ma confrérie. Je sais que vous avez passé l’âge de croire aux sorcières, néanmoins nous n’existons pas seulement dans vos livres d’enfant. Mais peu importe. Ce que j’ai à vous dire vous concerne et vous devez le savoir, pour vous protéger des esprits maléfiques. Vous préférez croire aux fées mais celles-ci se font rares. Notre communauté les a supplantés, du moins en nombre…

-         Sorcière et quoi encore ? Et nous, nous sommes des martiens, des mutants ?

-         Très perspicace, dis-moi, grâce à ton hypervision que tu as pu utiliser hier. Sers-toi d’elle pour vérifier mes intentions. Ton don te vient d’un sorcier, celui que tu as désarçonné hier, Trekaï, ton parrain en quelque sorte. Je peux préciser que tu as une pupille singulière en forme de ying yang et que Mélophine est dotée d’un instrument vocal inégalé, sa voix est plus puissante qu’une arme ou une cuirasse. Elle l’a expérimentée il y a quelques jours, pour se protéger d’individus pernicieux…

Mélophine acquiesce :

-         Oui c’est vrai quand tu m’as vu rentrer, il y a quelques jours au matin, je revenais d’une embuscade dans laquelle mes vocalises ont anéanti mes deux agresseurs, tués sur le coup d’une flambée vocale enragée.

-         Comment savez-vous tout ça ? Vous nous surveillez ?

-         Je suis une sorcière, ne l’oublie pas. Je n’ai pas besoin d’être présente pour te voir. Alors es-tu décidé à me remettre mon coude en place ?

Arcan s’approche prudemment de l’encapée noire. Son apparence humaine met en doute ses propos. Il lève les yeux et commence l’introspection de la psyché de Mijoty. Son aura devient plus lumineuse. Percevant ses ondes bienveillantes, il tire d’un coup sec. Le coude a repris sa place.

-         Ah merci, je me sens mieux. Laissez-moi-vous expliquer. Cela ne prendra pas beaucoup de temps. Ensuite je m’en irai.

Les deux amants s’assoient, attentifs, serrés l’un contre l’autre, leurs mains enlacées.

-         Bien pour commencer, laissez-moi vous rappeler le contexte dans lequel vos dons s’inscrivent. Depuis vos lectures enfantines, les temps ont bien changé. Les fées se sont laissées emporter par leur naïveté et leur bonté. Presque disparues, nous sommes les seuls à superviser la bonne marche de l’univers. Votre monde est malade de l’avidité humaine. Vous êtes voués à grandir dans le chaos, sur une planète vomissant les sécrétions du progrès. Vos aînés sont inconséquents, arrogants, méprisant l’équilibre de la biosphère. Nous sommes liés par un pacte, sorciers et humains. Notre communauté, pour sa survie et la vôtre, a décidé d’infléchir le cours mondial de la démesure, de la cupidité humaine. Pour quelques élus, l’un d’entre nous, à sa naissance, appose une empreinte au nouveau-né, et selon son intuition, le dote de capacités surnaturelles.

-         C’est comme ça que j’ai reçu cette voix hors norme ?

-         Oui en effet, c’est mon empreinte. Je te suis depuis ta naissance. Je connais tout de tes faiblesses, mais je te reconnais une vigueur et une détermination unique. Il est temps que tu te serves de ce que je t’ai donné, pour te libérer du joug de tes merdes destructrices. Tu n’as pas le choix, ton destin comme celui d’Arcan et des autres élus, est d’impulser un nouvel élan à votre civilisation. Arcan tu ne crois pas si bien dire, en vous désignant comme mutants. En quelque sorte nous vous avons destiné à être les pionniers d’une ère nouvelle.

-         En quoi mon hypervision pourrait-telle inverser la marche du monde ? Vous voulez nous persuader que nous sommes des super-héros de bande dessinée.

-         Tu n’as pas encore découvert toute l’étendue de tes capacités. Non seulement tes yeux s’infiltrent dans l’âme des individus que tu approches, mais tu as également le pouvoir, d’annihiler leur coté obscur. Tu peux leurs insuffler toutes les idées nécessaires pour lutter contre la dégénérescence. Vous vous êtes reconnus, il vous reste à repérer les autres membres élus, pour accroître votre puissance, l’inoculer à votre descendance et ainsi propager l’esprit d’un renouveau, pour le bien-être de chacun et de tous.  Je vous laisse poursuivre la prédiction, je resterai une ombre à vos cotés.

Dans une lumière aveuglante, Mijoty disparait.


Deux ans plus tard

Ce soir, pour la première, elle s’est parée d’une rivière de perles ambrées.

Récital Franz Schubert: "Nacht und Träume", Mélophine Maturin

 

Elle ne peut le voir, mais elle sent son regard lui caresser les épaules. Juste avant l’entrée en scène, elle entend dans le fond de sa gorge un mot s’échapper, murmuré : « Renouveau ». Alors comme pour le fêter, elle avance sur la scène, fracture le silence, déroule le parchemin de ses trésors philarmoniques.

Il avait cédé : un costume trois pièces, pour l’occasion. Il avait choisi d’être au balcon pour ne pas la troubler. Il se laissa voguer jusqu’à l’aura bleu ciel de Mélophine. Il sentit un souffle chaleureux sur sa nuque.
Mijoty afficha un sourire radieux...

 Fin


88199033sorciere-jpg

LN

Partager cet article

Repost 0
Published by tanamo - dans Nouvelle 2
commenter cet article

commentaires

Quichottine 02/03/2011 19:12



Merci ! Il y aura un l'adresse de ton blog pour que ceux qui veulent lire toute la nouvelle le puissent. :)


 


Passe une bonne soirée.



Quichottine 02/03/2011 18:06



En fait... plus qu'un résumé qui ne parlerait pas à ceux qui n'ont pas lu ta nouvelle jusqu'au bout, si tu ne rédiges pas toi-même le condensé, j'aimerais bien le dialogue entre Arcan et Mijoty,
au moment où elle lui explique ce qui les lie à elle.


 


J'aime beaucoup. :)



tanamo 02/03/2011 18:44



Oui je suis d'accord pour la publication d'un extrait .Je t'ai laissé un message sur ton blog...



l'agnès masquée 01/02/2011 22:39



ch'uis au rez de chaussée lol et en face c'est le parking



l'agnès masquée 01/02/2011 21:04



euh tu veux dire de mon voisin (et de sa mère) porté sur la bouteille ?? ça ira merci ; )



tanamo 01/02/2011 22:37



Non celui du dessous porte face



l'agnès masquée 01/02/2011 20:49



penses tu qu'arcan soit de passage par chez moi un de ces 4, j'aimerai bien qu'il fasse quelque chose pour (enfin surtout contre) mon côté obscure...


tremble nathalie dessay, mélophine is on stage !!


 



tanamo 01/02/2011 21:02



Arcan est peut être dans l'âme de ton voisin



Présentation

  • : Chatouillement de l'Âme
  • Chatouillement de l'Âme
  • : Au gré de mes états d'âme j'écris des nouvelles en épisode, des haïkus, des phrasés. J'expose mes tableaux, je vous fais partager mes impression sur les films, les expositions, les livres et j'organise des concours de jeux d'écriture, tout ceci sur fond musical. partage de la musique
  • Contact

Recherche

Archives