Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 19:28

Ciel bleu, soleil, temps froid, sec. Un dimanche d'hiver parisien comme je les aime. Une promenade pédestre jusqu' à la place Vendôme, superbe, dans sa tenue décorée d'étoiles, de strass.


vendome.jpg

 

 

Une  Bentley, blanche, brillante, fière, est  garée devant le Ritz. Quelques curieux tournent autour, attendent la sortie des mariés. Déception des badauds quand  le chauffeur monte, ferme la portière et nous gracie d'un sourire narquois. Il démarre et s'éloigne. 

 

Le Jardin des tuileries est animé, la roue tourne, majestueuse dans le ciel dégagé.

 

  la-roue-par-quatre.jpg

 

Nous faisons une demie-heure d'attente pour pénétrer dans le monde de Diane Arbus , photographe américaine ( 1923-1971). L'exposition présente environ 200 photographies dans une présentation thématique. Un étrange univers. Un travail sur le corps, l'apparence et l'émotion intérieure qu'elle sait capter dans toute son ambiguïté , ses dérisions. Les corps sont nus, détendus  chez les nudistes, transformés chez les travestis, déformés par des rictus chez les malades mentaux , tatoués ou difformes chez les monstres du cirque, anormalement petits chez les lilliputiens, fermés pour les dames new-yorkaises. Tous révèlent des regards qui nous échappent, sans rien dire de toute la gravité contenue au delà de l'instant photographique. Dérangeants , ces vues nous renvoient à notre pudeur,  notre rejet, notre inquiétude face à cette étrangeté,  ces corps qui loin d'être dans la performance, l'exigence d'aujourd'hui, reflètent quelque chose de notre fragilité, de l'inéluctable temps qui l'érode, du plaisir de l'extrême qui l'abîme, de la vie qui l'incise.


Diane Arbus jette le trouble en s'arrêtant sur ces "freaks".  Elle exprime la singularité de chaque être au-delà de son apparence, tout en brouillant, avec une certaine perversité, la frontière entre l'équilibre mental et la folie, le féminin et le masculin, le normal et le marginal. On peut lire derrière ces yeux vides, hagards, ces expressions, les drames de la vie. Elle met en image l'intime, s'approche trop près de ces âmes égarées, cassées, de l'inquiétante étrangeté de l'être. Photographe "écorchée", elle se suicide à l'âge de 48 ans.

 

Une exposition qui ne laisse pas indemne de la beauté de l'étrangeté, des jeux d'ombre et de lumière, chevillés aux êtres, mis en scène le temps d'un instant suspendu.

"[...)]brusquement, se souvient Greer, elle s'est agenouillée sur le lit en plaçant son objectif juste au-dessus de mon visage et a commencé à prendre en gros plan mes pores et mes rides ! Elle me posait des questions très personnelles et là, j'ai compris qu'elle ne déclenchait que lorsqu'elle voyait sur mon visage des signes de tension, d'inquiétude ou d'agacement . ».


Bel hommage à cette femme photographe...

 

arbus-blog-tile.jpgBonne visite

LN

Partager cet article

Repost 0
Published by tanamo - dans Culture
commenter cet article

commentaires

agnes 19/12/2011 18:15


le corps nous trahit toujours...surtout dans le non verbal...


belles photos pour ton article, ça me donnerait presque envie que Noël dure toujours...

tanamo 19/12/2011 18:37



Un p'tit tour à Paris illuminé?



Quichottine 18/12/2011 23:06


J'aime beaucoup ta façon d'écrire, les phrases courtes où chaque mot compte.


 


En tout cas, merci pour la découverte de cette photographe.


Bises et belle semaine, LN.

tanamo 19/12/2011 08:05



Bises et bonnes fêtes de fin d'année:))



libre necessite 18/12/2011 22:56


Il y ade nombreuses années j'ai vu son expo sur les femmes en prison, depuis j'ai toujours gardé un oeil sur son travail. Bises dan

tanamo 19/12/2011 08:04



Belle retrospective jusqu'en février...



Présentation

  • : Chatouillement de l'Âme
  • Chatouillement de l'Âme
  • : Au gré de mes états d'âme j'écris des nouvelles en épisode, des haïkus, des phrasés. J'expose mes tableaux, je vous fais partager mes impression sur les films, les expositions, les livres et j'organise des concours de jeux d'écriture, tout ceci sur fond musical. partage de la musique
  • Contact

Recherche

Archives