Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:57

Pleine d’entrain ce matin, je me suis levée, préparée pour partir travailler.

Renvoyée à d’autres occupations pour la journée. Je dois vous dire que je travaille dans un lycée (entre autres) et que les barricades  étaient dressées. Poubelles, balustrades de chantiers, banderoles en berne, les lycéens en grappe, calmes, posés …La porte condamnée. Le mouvement se poursuit…

 

Je retourne donc chez moi pour bosser. Un prof a toujours de quoi annoter, corriger, préparer, mettre en forme, répéter, s’assurer, réfléchir, innover. Un prof est  toujours occupé, voire préoccupé.

 

La tâche accomplie en partie,  cette journée m’a semblé  propice à poursuivre l’aventure Basquiat, en allant voir le film :


Jean-Michel Basquiat, the Radiant Child

 

film-basquiat.jpg


Des Entretiens, des photos dévoilent des fragments de l’itinéraire d’un enfant prodige, porté par le succès. Sur fond musical de jazz, je me suis laissée guider dans les rues de New-York, de Los Angeles, dans l’atmosphère de ses ateliers, dans la vie noctambule des années 70/80.

Basquiat peint avec frénésie, avec rigueur, précision. Chaque trait est réfléchi. Le peintre n’explique pas son œuvre : « C’est comme si on demandait à Miles (Davis) d’expliquer le son de sa trompette.» Précurseur, avant-gardiste, il nous donne des indices pour comprendre son œuvre, mais son art reste énigmatique, fantômatique…  

 

Basquiat se méfie de son succès fulgurant, rapide, brutal, inattendu et les  prédateurs guettent.

La disparition d’Andy Warhol, ami, protecteur, signe l’effondrement de Basquiat. Au plus profond de  sa solitude, il se sent incompris, non reconnu  et son génie le consume. Il meurt à l’âge de 27 ans.

 

J’ai eu en écho l’itinéraire de Maryline Monroe. Ces personnages mythiques me touchent par leur destin, par la conflictualité extrême entre la force de leur succès, visible et leur  fragilité intérieure, indicible, transparente  dont ils sont seuls à percevoir l’irrémédiable issue, leur mort.

 

Je perçois à travers leurs histoires extraordinaires, quelque chose propre à  chaque existence : Comment soutenir Eros pour combattre Thanatos…Ils figurent cette lutte dans leurs existences exceptionnelles, démesurées et éperdues.

 

 

Le Boléro de Maurice Ravel que Basquiat écoutait très fort en peignant...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tanamo - dans Peinture
commenter cet article

commentaires

agnes 25/10/2010 16:57



vous pouvez les voir chez moi ou sur mon FB  je ne suis pas une artiste reconnue  euh je ne suis pas une artiste tout court...


byebye



tanamo 25/10/2010 21:26



OK...je vais voir sur FB...



agnes 25/10/2010 11:58



aprés mure réfléxion  je dirais (enfin je pense )que nous ne sommes sans doute pas tous torturés...au point de
jetter ce qui nous ronge sur un support, quelqu'il soit...


aprés je ne prétends pas détenir de vérité absolue...tout juste sais je pourquoi j'écris et sculpte...


byebye



tanamo 25/10/2010 13:16



Oui je ne me sens pas du tout torturés , parfois juste décalée et effervescente ... Et où peut on voir vos sculpture?



Aralf 21/10/2010 10:27



Les grèves feront peut être le bonheur des salles de cinéma ! 



tanamo 21/10/2010 14:11



et des spectateurs...



agnes 20/10/2010 08:39



merci pour l'article !


hélas par chez moi ce film ne sortira jamais en salle...


n'est ce pas le propre de l'artiste que d'être une personne "torturée" ??



tanamo 21/10/2010 14:10



"torturée" c 'est un peu fort ...Ne sommes nous pas tous un peu artistes, créatifs et complexes:)) L'artiste reconnu est il dévoré  par ses doutes, son  être qu'il met en scène à
travers ses oeuvres et qui devient toute son existence ou se donne-t-il à  l'art qui s'impose à lui comme une évidence, comme un savoir- faire, une compétence pour exister???Mais n'estce pas
la même chose..OHlalla dans quoi je me suis embarquée....Peut etre sera -til diffusé sur Arte à une spéciale théma Basquiat...



Présentation

  • : Chatouillement de l'Âme
  • Chatouillement de l'Âme
  • : Au gré de mes états d'âme j'écris des nouvelles en épisode, des haïkus, des phrasés. J'expose mes tableaux, je vous fais partager mes impression sur les films, les expositions, les livres et j'organise des concours de jeux d'écriture, tout ceci sur fond musical. partage de la musique
  • Contact

Recherche

Archives