Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 17:24

Mon challenge du jour : vous parler de deux films sur l’approche de la mort, sans plomber l’ambiance…Pas facile pour moi qui suis, soit dans le  déni de ma disparition (et de la vôtre), soit dans une effrayante sidération quand ma raison suggère que peut être… quand même…un jour…je serai fauchée (je le suis déjà niveau blé) et emportée sous terre, au ciel, au-delà…au choix. J’opte pour la réincarnation en grenouille, je coasse déjà.

 au-dela-copie-1.jpg

Au-delà,dernier film de Clint Eastwood est « l'histoire de trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu'elle soulève, guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont finir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l'Au-delà. » Une histoire d’amour un peu édulcorée, à la frontière du mélodrame émouvant. Malgré quelques longueurs et un propos un peu artificiel, je me suis laissée emmener par les personnages. Matt Damon en médium sombre et  solitaire, exprime une sensibilité sans sensiblerie, les deux gamins jouent avec justesse et Cécile De France est rayonnante. C. Eastwood dénonce, au passage, les charlatans qui exploitent la crédulité. L’happy end, l’annonce d’une grande histoire d’amour permet de ne pas sombrer dans le désespoir, ni dans la résignation.  Le classicisme de Clint Eastwood se veut rassurant, du moins un temps, pour ma part  sans grande conviction.

 et-apres-copie-1.jpgPour peaufiner mon propos et tenter toujours d’apprivoiser la faucheuse, j’ai découvert un autre film, Et après, de Gilles Bourdos, d’après un livre de Guillaume Musso. Sorti en 2009, je n’ai pas le souvenir d’en avoir entendu parler, ni même vu l’affiche. Pourtant je suis cinéphile. Mon hésitation est mise à rude épreuve. D’une part, je n’ai pas lu Musso mais j’ai un fort apriori négatif pour cette littérature « polar de gare ». Secundo, un film  sur la mort, mais pas deux … D’autre part, la présence de Romain Duris, l’occasion de creuser le propos m’invite à le regarder.

Je me suis laissée guidée par la construction dont les fils tissent  progressivement l’intrigue, sans confusion, et dévoile avec subtilité l’histoire et la place de chaque personnage. Les plans photographiques sont exceptionnels : la lumière, les images suggérant l’éphémère des choses, le temps suspendu…une touche poétique qui colore le sujet, par essence, grave.  Le film évoque les angoisses terrifiantes, les moments de sidération, de rage que la mort exacerbe, la souffrance et l’effondrement de soi.

Romain Duris se cogne aux solutions rationnelles  pour lutter contre la mort ou l’idée même de la finitude.  Le film déroule le cheminement d’un homme, du déni de la mort vers une  présence soutenue à la vie, auprès de ceux qu’ils aiment, et tourné vers l’essentiel du quotidien. L’approche de la mort est plus brute et  ancrée dans le réel que dans le film de C.Eastwood.

Mes impressions positives sont à l’opposé des  critiques presse qui descendent le film. Le film « assène des poncifs philosophiques, scénario inepte, registre du surnaturel de pacotille, mysticisme crétinisant… ».

Je crée du doute dans votre esprit et je sens votre oscillation entre mon humble avis et celui des professionnels  de la critique. J’aime bien les poncifs philosophiques et les belles images, particulièrement la lumière, magnifique. Suis-je niaise ou simplement bon public ?   

 

J’envisage de lire le livre de G.Musso.

Et vous, avez-vous déjà lu cet auteur ?

LN

Partager cet article

Repost 0
Published by tanamo - dans Culture
commenter cet article

commentaires

kranzler 10/03/2011 11:33



L'approche de la mort est le thème d'un très joli film totalement méconnu de Jean-Claude Brialy, dans les années 70.


Un jeune garcon passe tout l'été chez sa grand mère, une vieille dame pétillante qui sait qu'elle ne sera bientOt plus de ce monde - de la première à la dernière image, le film est un
enchantement..



tanamo 10/03/2011 18:26



Mais quel est le nom de ce film?



capau100 15/02/2011 20:08



"Au delà" avec mes mots simles j'ai vraiment aimé, la façon dont les 3 histires s'imbriquent les unes dans les autres  j'y ai aussi trouvé de bons
moments de tendresses, d'amitiéset aui bcp d'emotion ......c'est vrai je suis assez bon public mais avec simplicité je dis et redis que ce film aborde tres bien le sujet "d'après la mort qu 'y a
-t-il?" je dirai donc un bon film a voir avec plaisir


suite au prochain film bsx



capau100 08/02/2011 23:08



Je n'aime pas du tout Levy, par contre Musso sans le classer dans lecture de gare, est assez interressant de part son style . Bonne
decouverte



capau100 08/02/2011 19:54



Oups , où es tu? n'est pas de guillaume mais de Marc Levy it's a mistake sorry miss LN



tanamo 08/02/2011 20:52



J'ai lu le premier de Levy ... Bof .



capau100 08/02/2011 19:45



je reviendrai te chercher, parce que je t'aime, ou es tu? seras tu là?, sauve mo,i et après..........sans être un grand fan de Musso j'aime bien son
style , le mélange du réel et du fantastique un style qui change , fade? non pa sdvraiment en tout cas moins que Levy si tu en veuxje peu te les passer ils sont là dans ma bibliothèque
....


bsxà plus LN



tanamo 08/02/2011 20:51



Je vais lire Et après...pour voir .



Présentation

  • : Chatouillement de l'Âme
  • Chatouillement de l'Âme
  • : Au gré de mes états d'âme j'écris des nouvelles en épisode, des haïkus, des phrasés. J'expose mes tableaux, je vous fais partager mes impression sur les films, les expositions, les livres et j'organise des concours de jeux d'écriture, tout ceci sur fond musical. partage de la musique
  • Contact

Recherche

Archives